Internet par satellite
-
-
-
-
-
-
-
RSS Feed Facebook icon Twitter icon
Internet par satellite

Europe Online : un point s'impose

Vous êtes nombreux à nous poser des questions concernant Europe Online, aussi bien dans notre "Active FAQ" que par e-mail : "Qu'en est-il d'Europe Online ?", "Cela vaut-il encore le coup de s'abonner ?", "Est-ce qu'ils font toujours de l'Internet par satellite ?", etc...
Depuis le lancement des services de cette société, beaucoup de choses ont changé et un point s'impose.

L'internet par satellite ?

Fin 1999, Europe Online avait lancé son service d'accès Internet par satellite à grand coup de partenariats, d'accords avec des constructeurs et des fournisseurs d'accès Internet. Malgré les cafouillages techniques, le prix du matériel et la quasi inexistance de support technique, les haut-débits étaient là... 1Mb/s voire 2Mb/s étaient possible en téléchargement et pourtant, il n'y avait qu'un seul transpondeur (45Mb) et 34Mb de bande passante terrestre. Le bouche à oreille fonctionnant toujours très bien sur le Net, le nombre d'abonnés n'a cessé de progresser, d'autant plus que 95% d'entre eux ne payaient pas l'abonnement (abonnement de 99FF par mois mais qui pourtant n'avait jamais été prélevé par Europe Online). Il aura fallu moins d'un an (Octobre 2000) pour qu'Europe Online se rende compte qu'il ne serait pas possible de continuer d'offrir leur service d'accès Internet par satellite malgré l'ajout de 3 nouveaux transpondeurs sur la flotte des satellites Astra et de 155Mb de bande passante terrestre supplémentaire. C'est dans un communiqué à l'Agence de presse Reuters que Simone Steinmetz, porte-parole d'Europe Online, déclare que "L'accès internet à grande vitesse est tout simplement inopérant par satellite" et que "C'est faire un mauvais usage des capacités du satellite".

Téléchargement via Europe Online

Depuis ce jour, l'Internet par satellite d'Europe Online n'est plus amélioré et a toutes les chances de disparaitre complètement avant la fin de cette année 2001. Le téléchargement est de l'ordre de 10 à 15ko/s en moyenne et au maximum de 30ko/s.

Les services de PUSH ?

Au lancement de l'offre d'Europe Online, les services de PUSH étaient virtuellement inexistants. Puis en Août 2000, Europe Online présentat une nouvelle version de son site web et de son service dénommé "File Fetch". Ce service propose le téléchargement en mode "PUSH" (2Mb/s soit 270ko/s environ) de fichiers à la demande, soit en choisissant les fichiers dans un catalogue, soit en fournissant l'adresse exacte du fichier (URL). Europe Online n'a cessé d'améliorer ce service mais sans jamais atteindre un niveau acceptable pour les utilisateurs. Nous passerons sur les divers problèmes que rencontre les utilisateurs. La plus grande amélioration ne fut pas apportée par Europe Online mais par un abonné qui créa un logiciel permettant de rendre "utilisable" le File Fetch. Ce logiciel du nom de "File Fetch Manager" n'est malheureusement plus maintenu par son auteur. Dommage car la majeure partie des utilisateurs encore abonnés à Europe Online le sont grace à File Fetch Manager et ses possibilités interessantes pour les accrocs du téléchargement...

Le Streaming ?

Le Streaming, c'est sur cette voix que s'est orientée Europe Online. Dune dizaine de chaînes disponibles au départ, il ne reste plus qu'une poignée de télévisions "Streamées" en temps réel. Ceci dit, les possésseurs de cartes de réception DVB équipées d'un Tuner numérique pouvaient déjà capter ces mêmes chaînes avec une qualité incomparable. Néanmoins, Europe Online tente d'offrir un contenu vidéo original en produisant ses propres émissions. Mais s'équiper en matériel couteux (environ 3000 FF l'ensemble carte PCI, antenne, tête et câble) pour regarder des émissions en allemand dans une fenêtre de 10 cm sur 10 cm sur un moniteur informatique, c'est "un luxe" que peu de monde est prêt à s'offrir...

En résumé

Europe Online a ouvert la route en Europe à d'autres sociétés désireuses de proposer des services d'accès Internet par satellite. En effet, le parc de cartes DVB est maintenant conséquent et l'expérience Europe Online a su démontrer qu'il y avait une clientèle pour ce type d'accès Internet, même compliqué à mettre en oeuvre. Que reste t-il objectivement ? Un service d'accès Internet par satellite en sursit (10 à 20ko/s instables avec des téléchargements interrompus en cours de route), un service de PUSH de fichiers à la demande interessant mais très insuffisant tant au niveau de son fonctionnement hasardeux que de son aspect pratique, de la vidéo en Streaming majoritairement en allemand et un support technique toujours aussi absent. C'est le triste constat sur Europe Online, malgré plus de 2 ans d'expérience dans son domaine.

   
Conseil