Internet par satellite
-
-
-
-
-
-
-
RSS Feed
Les nouvelles de l'Internet par satellite

SES ne suivra pas Eutelsat sur le terrain de l'internet par satellite

26/05/2012
Romain Bausch, Président de SES, a rappelé aux analystes et investisseurs que son groupe n'investira pas dans un satellite "Tout-KA", tel que le satellite KA-SAT de son concurrent Eutelsat dont l'investissement global serait supérieur à 300 millions d'euros.

La stratégie de SES est d'augmenter petit à petit les capacités en bande KA de ses satellites au fur et à mesure des besoins. Par exemple, SES ajoutera des capacités en bande KA sur 4 de ses satellites dans les 2 années à venir. L'investissement serait de l'ordre de 6 millions d'euros par satellite, une fraction de l'investissement d'Eutelsat.

« Nous avons délibérément décidé de ne pas investir dans un satellite dédié à la bande KA. » à précisé Romain Bausch. "Nous ne croyons pas que l'Internet par satellite pour les particuliers soit une affaire viable sur la durée de vie d'un satellite. Il faut environ 3 ans pour construire un satellite dont la durée de vie sera de 15 ans. Vous devez avoir un bon feeling sur ce type de marché pendant 18 ans." a ajouté M. Bausch. "Le dernier kilomètre de la connexion Internet doit se faire par voie terrestre et non pas par satellite."

Malgré la forte concurrence de Tooway d'Eutelsat, le service SES Broadband (ASTRA2Connect) revendique 80.000 utilisateurs (un chiffre qui n'aurait donc pas évolué depuis un an). Pour sa part, Eutelsat n'a pas encore dévoilé le nombre d'utilisateurs de son service Tooway mais devrait le faire en juillet prochain, l'occasion de faire un bilan sur les performances commerciales de Tooway, un an après le lancement du satellite KA-SAT.

Romain Bausch a également rappelé que SES était actionnaire à hauteur de 46% de O3B Networks et finirait par posséder 100% des parts...

XML RSS 2.0 Feed | Plus
Ombre
Ombre
Alerte info
Abonnez-vous à notre "Alerte Info" pour ne rien rater des nouveautés de l'Internet par satellite.
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous :
   
Conseil